Le temps n’est pas aux disputes de chiffonniers ou communautaires

Le temps n’est pas aux disputes de chiffonniers ou communautaires
Belga.

Relâcher la bride ou pas ? Ce vendredi, le Comité de concertation va devoir prendre des décisions délicates. Le grand défi pour le Premier ministre, les ministres-présidents et ministres concernés sera de le faire avant tout avec le sentiment qu’ils partagent les mêmes préoccupations fondamentales et la même compréhension de la difficulté. De mener une discussion d’adultes et pas de chiffonniers. De ne pas venir à la table avec chacun ses « clients » – moi les commerçants, toi les médecins, moi les pédicures, toi les toiletteurs pour chiens. Et de ne pas se regarder – déjà ! – en chiens de faïence – « toi tu décides de tout sans nous » vs « et toi tu te répands partout ». Ou, pire encore, de se retrouver en deux camps francophone et flamand.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct