lesoirimmo

«La société me désespère ou me rend folle de rage»

Celia Levi: «J’ai pensé à  Au bonheur des dames  en écrivant  La Tannerie .  La Tannerie  est comparable au grand magasin de Zola, les œuvres d’art n’y sont pas moins des marchandises que les tissus.»
Celia Levi: «J’ai pensé à Au bonheur des dames en écrivant La Tannerie . La Tannerie est comparable au grand magasin de Zola, les œuvres d’art n’y sont pas moins des marchandises que les tissus.» - Editions Tristram.

entretien

Cette Tannerie est le quatrième roman de Celia Levi, 39 ans. Une écrivaine discrète dans le paysage littéraire français, certes, mais dont la modestie est inversement proportionnelle à son acuité, sa finesse d’écriture et sa force critique. Ce roman le montre à merveille dans la violence du propos cachée derrière un style classique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct