La France ébranlée après un tabassage raciste par des policiers

Les images sont mauvaises (elles proviennent d’une caméra de vidéosurveillance), mais plus que suffisantes pour réaliser la violence de la situation.
Les images sont mauvaises (elles proviennent d’une caméra de vidéosurveillance), mais plus que suffisantes pour réaliser la violence de la situation. - AFP.

Les images ont été vues des millions de fois. Jusqu’à l’Elysée, où Emmanuel Macron s’est dit « plus que choqué ». Résumant l’émotion du pays, le champion du monde de foot Antoine Griezmann a twitté : « J’ai mal à ma France ».

La séquence filmée samedi dernier par une caméra de vidéosurveillance et mise en ligne jeudi par le site d’information Loopsider ne dure que cinq minutes mais elle est insoutenable. On y voit un homme noir se faire tabasser par des policiers. Et encore n’y a-t-il pas de bande-son. Selon la victime, les agents auraient plusieurs fois proféré : « Sale nègre ». Le parallèle est sur bien des bouches : une affaire George Floyd à la française, du nom de cet Américain mort étouffé par la police en mai dernier à Minneapolis.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct