Michel Platini: «Pour les jeunes, personne n’arrive à la cheville de Diego Maradona»

Dans les années 80, Maradona faisait les beaux jours de Naples, Platini de la Juventus.
Dans les années 80, Maradona faisait les beaux jours de Naples, Platini de la Juventus. - Photo News

Coïncidence (ou pas), le Michel Platini a tiré sa révérence chez les «Bianconeri» en 1987 quand Diego Maradona a décroché son premier scudetto avec les «Partenopei», comme un passage de témoin. Entre numéros 10, l’estime était réciproque. La disparition prématurée de Maradona ne pouvait laisser Platini indifférent.

Michel et Diego. Platini et Maradona. Deux étrangers. Un duo étrange de numéros 10. Grands, chacun à leur manière. Michel, arrivé en Italie deux saisons plus tôt que Diego, est de cinq ans son aîné. Les deux adversaires se sont également faits interprètes de deux Italies opposées.

Michel, Diego était l’autre numéro 10.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct