D1A: les Zèbres ont pris l’eau de toutes parts sur la pelouse d’Eupen

La détresse de Gholizadeh contraste avec la joie des Eupenois.
La détresse de Gholizadeh contraste avec la joie des Eupenois. - Belga

Cela fait bientôt trois mois que le Sporting de Charleroi n’a plus remporté un match en dehors de ses bases. C’était le 13 septembre lors d’un déplacement de fin d’été au stade Arc-en-ciel de Zulte Waregem. Et jusqu’à ce début de 14e journée de championnat, il fallait remonter au même week-end pour trouver trace d’un succès eupenois au Kehrweg. C’était déjà un vendredi soir et Eupen s’était déjà payé un gros de l’élite puisqu’il avait battu Gand (2-1).

Revenu bredouille de son lointain déplacement à Eupen ce vendredi soir, le matricule 22 confirme une nouvelle fois qu’il ne sait pas inverser une tendance lorsqu’il est mené au score. Avant de voir les Eupenois prendre les devants via Smail Prevljak, les Zèbres de Frank Defays, qui aurait certainement préféré une autre issue à son rôle de T1 d’un soir, avaient pourtant eu l’opportunité d’ouvrir le score.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct