Entouré par les flammes, Romain Grosjean sort quasiment indemne de son crash : «c’est un miracle qu’il soit vivant»(vidéo)

Romain Grosjean
Romain Grosjean - Youtube Formula 1

17h13, premier tour, virage 3, sa F1 quitte la piste après un contact avec le Russe Daniil Kvyat (AlphaTauri) et heurte à pleine vitesse les barrières de sécurité. Le châssis est coupé en deux, de l’essence se répand vraisemblablement et un violent incendie se déclare instantanément.

Des images qui renvoient des années en arrière, à une époque où les F1 prenaient régulièrement feu quand elles étaient accidentées, à l’instar de celles de Niki Lauda au Nürburgring (Allemagne) en 1976 ou de Gerhard Berger à Imola (Italie) en 1989.

Après des minutes qui ont semblé des heures, les caméras de télévision montrent le pilote de 34 ans s’extraire seul de la «cellule de survie» (l’habitacle renforcé) de sa F1 et s’éloigner du brasier en tremblant, aidé par le pilote de la voiture médicale des GP.

«C’est un miracle qu’il soit vivant», commente l’ancien pilote britannique Damon Hill.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct