La fermeture des commerces non essentiels avait été décidée pour «créer un électrochoc»: Vandenbroucke sous le feu des critiques

La fermeture des commerces non essentiels avait été décidée pour «créer un électrochoc»: Vandenbroucke sous le feu des critiques
EPA

Des propos du ministre fédéral de la Santé publique Frank Vandenbroucke (SP.A) sur la fermeture des commerces non essentiels créent des remous. Cette mesure était « nécessaire », a rétorqué lundi le ministre flamand Bart Somers (Open Vld) dans l’émission De Ochtend.

Le ministre Vandenbroucke avait indiqué récemment que le fait de faire des emplettes dans les magasins ne présente a priori « pas de grand risque » d’augmenter la propagation du coronavirus, si cela se fait de manière contrôlée. La fermeture des commerces non essentiels a tout de même été décrétée fin octobre, car il fallait provoquer un « choc » dans la population, démontrer qu’il fallait agir avec force.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct