La chronique «Alternatives»: en imitant la droite, la macronie se prend les pieds dans le tapis

La chronique «Alternatives»: en imitant la droite, la macronie se prend les pieds dans le tapis

C’est ce qu’on appelle un piège. Un piège qu’on se tend à soi-même.

Résumons : le pouvoir macronien mène, en matière économique, sous l’impulsion d’un ministre issu de la droite, Bruno Le Maire, une politique que cette droite peut difficilement stigmatiser. Les déficits publics, certes, se creusent, comme ils se creusent partout, et la droite s’en émeut, mais comme, parallèlement, elle exige qu’on dépense encore plus, son émotion est inaudible.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct