Frédéric Louault (Cévipol): «L’État a retrouvé des ressources au XXIe siècle»

Frédéric Louault prendra tout prochainement la tête du Cévipol.
Frédéric Louault prendra tout prochainement la tête du Cévipol. - Capture d’écran La Première.

Tous ceux qui s’intéressent aux questions politiques, au sens le plus large, connaissent l’acronyme « Cevipol ». Le Centre d’Étude de la Vie Politique, rattaché à la Faculté de Philosophie et sciences sociales de l’ULB, fête ses 20 ans. Un anniversaire auquel s’associe Le Soir, en publiant dans ces pages, et sur notre site dans les semaines à venir, une série de cartes blanches de ses chercheurs (soixante membres effectifs au total, dont treize académiques temps plein, et une quarantaine de collaborateurs scientifiques dans des universités partenaires à l’étranger). Le politologue François Foret ouvre le bal ci-dessous.

Lorsqu’on l’interroge sur l’évolution du Cevipol en deux décennies, Frédéric Louault – qui s’apprête à succéder au précité en tant que directeur du Centre – évoque tout de go son internationalisation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct