Humeur: entre Pékin et Canberra, la diplomatie du lance-flammes

C’est ce photomontage qui a été twitté par le porte-parole des Affaires étrangères chinoises Lijian Zhao.
C’est ce photomontage qui a été twitté par le porte-parole des Affaires étrangères chinoises Lijian Zhao. - D.R.

Humeur

La photo montre un homme en uniforme militaire australien, casqué : un sourire cruel sur les lèvres, il est prêt à égorger avec un couteau ensanglanté un enfant au visage voilé de bleu, tenant dans ses bras un agneau. Par terre, un drapeau australien sur un sol aux couleurs afghanes. Cela ressemble, en plus fignolé, aux vidéos d’exécutions mises en ligne jadis par Daesh. Ce n’est pourtant pas un groupe terroriste mais bien Lijian Zhao, porte-parole des Affaires étrangères chinoises, qui a publié sur Twitter ce qui se révèle être un photomontage. Accompagné d’un message dans lequel il se dit « choqué par les meurtres de civils et de prisonniers afghans [perpétrés] par des soldats australiens ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct