Avec « Soupçons », Netflix et RTL plongent dans l’affaire Wesphael

Bernard Wesphael au douzième jour de son procès devant la cour d’assises de Mons, en octobre 2016.
Bernard Wesphael au douzième jour de son procès devant la cour d’assises de Mons, en octobre 2016. - Belga.

Il aura fallu 576 pages à Joël Dicker pour tirer au clair L’Enigme de la chambre 622. Dans un tout autre rayon, celle de la chambre 602 de l’hôtel Mondo n’a pas fini de susciter l’intérêt, sept ans après le déclenchement de l’affaire Wesphael-Pirotton. Au cinéma, avec le film de Stéphan Streker en préparation. En littérature avec le livre en cours d’écriture par Pierre Mertens. Et, à partir de ce mercredi, en télévision, avec la diffusion de la série documentaire Soupçons sur RTL-TVI (à 20h05).

Initiée par Georges Huercano et Pascal Vrebos, cette série est le fruit du premier partenariat entre RTL et Netflix. Elle retrace en six épisodes les principaux moments de la saga judiciaire entamée dans la nuit du 31 octobre 2013. Nous avons pu visionner les deux premiers épisodes, avant leur diffusion ce mercredi. Le documentaire sera disponible ensuite sur la plateforme Netflix en début d’année prochaine, ramassé en cinq épisodes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct