Des ventes en pagaille avant les fêtes

Chez De Vuyst, Pierre Alechinsky, «L’invention de la brouette» (1974), acrylique sur papier sur toile - Signé et signé au dos «Sundsvall (S) 1974» avec titre - 154 × 228cm - Étiquettes au dos. Estimé entre 200.000 et 300.000 €.
Chez De Vuyst, Pierre Alechinsky, «L’invention de la brouette» (1974), acrylique sur papier sur toile - Signé et signé au dos «Sundsvall (S) 1974» avec titre - 154 × 228cm - Étiquettes au dos. Estimé entre 200.000 et 300.000 €. - D.R.

Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses : dès ce mercredi, c’est une avalanche de ventes aux enchères qui attendent les amateurs. La plupart se déroulent « online » et sans public dans la salle, en raison des mesures anti-covid, mais cela n’empêche nullement de réaliser de bonnes affaires comme l’ont montré ces dernières semaines.

Pour commencer le mois, on sera attentif aux dernières heures de la vente de cigares, spiritueux et vins fins chez Millon (online jusqu’au 3 décembre à 15 heures). Si certaines bouteilles de cognac, porto et autres plaisirs sont estimées entre 20 et 30 euros, d’autres montent jusqu’à 1.500-2.000. À savourer. Et bien sûr, fêtes obligent, les vins et champagnes sont largement de la partie avec de belles et bonnes bouteilles qui ne demandent qu’à libérer leurs saveurs et leurs arômes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct