Vers la prescription pour six assassinats vieux de trente ans

Lors de son procès au Maroc, Belliraj a raconté dans le détail comment il avait commis ou organisé les six assassinats commis en Belgique. Mais...
Lors de son procès au Maroc, Belliraj a raconté dans le détail comment il avait commis ou organisé les six assassinats commis en Belgique. Mais... - BelgaImage.

Le 23 juillet 1988 à Saint-Gilles, Raoul Schouppe, épicier belgo-marocain aux origines juives, était tué d’une balle dans la tête. Un mois plus tard, on retrouvait dans un bois de Braine-le-Château le corps de Marcel Bille, un homosexuel dont on disait qu’il était juif, exécuté de la même manière. Le 29 mars 1989, l’imam Abdullah El-Hasi et son collaborateur Salem El Behir étaient assassinés selon le même mode opératoire à la Grande mosquée de Bruxelles. Le 20 juin, c’était au tour d’un chauffeur de l’ambassade d’Arabie saoudite et enfin, le 3 octobre, le professeur Joseph Wybran, 48 ans, chef du service immunologie de l’hôpital Érasme, était abattu sur le parking de l’hôpital. L’année précédente, il était devenu président du Comité de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct