Europa League: tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir pour le Standard…

@News
@News

Le succès à l’arraché, signé il y a une semaine contre Lech Poznan, après une première moitié de parcours complètement ratée, aura donné au Standard deux assurances. Celle, d’abord, de faire mieux que le funeste bilan de 1 point sur 18 signé en 2013 par Guy Luzon (dans un groupe avec le RB Salzbourg, Esbjerg et Elfsborg), qui avait sacrifié l’Europa League pour tout focaliser sur le championnat. Celle, ensuite, de laisser l’équipe liégeoise en vie, là où, sans le but de Konstantinos Laifis, tout à la fin du temps additionnel, l’élimination aurait été mathématique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct