Renaud (Séchan) par Renaud (14 ans)

Renaud (Séchan) par Renaud (14 ans)

Celui-ci, nettement plus branché Bach que Madonna, et à qui la chanson française n’inspire guère qu’un profond, qu’un récurrent ennui, avoue : « Ah, lui, c’est le seul qui m’amuse. » Celui-là, grand clerc en belles lettres, témoigne : « Ses textes constituent l’un des fleurons de la poésie contemporaine. ». Sans compter, bien sûr, ces gamins qui, dès l’école primaire, reprennent ses refrains en chœur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct