Le pain d’épices, le gâteau au miel vieux de milliers d’années

Les premières traces connues de ce petit gâteau remonteraient à l’ancienne Egypte et à la Grèce antique.
Les premières traces connues de ce petit gâteau remonteraient à l’ancienne Egypte et à la Grèce antique. - Roger Milutin.

La nuit du 6 décembre approche à grands pas. Sur la pointe des pieds, saint Nicolas viendra déposer des jouets par milliers, des mandarines, des noix et du chocolat dans les petits souliers des enfants sages. Dans sa hotte, le patron des écoliers transportera peut-être aussi du pain d’épices, ce petit gâteau au miel agrémenté d’épices diverses. Si au sortir de la Seconde guerre mondiale, on comptait pas moins de 140 fabriques artisanales de pain d’épices rien qu’en Flandre, il n’en reste aujourd’hui plus que deux. Créée en 1867, la société Vondelmolen est la plus grande d’entre elles et jouit d’un label de produit régional belge. « Le Belge est un grand consommateur de pain d’épices, même s’il ne devance pas le Hollandais qui en est particulièrement friand. La demande augmente dès que les jours raccourcissent et que l’hiver pointe le bout de son nez. C’est un produit qu’on aime particulièrement déguster aux fêtes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct