Terrorisme: le procès des attentats du 22 mars commence dès lundi au Justitia

Ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne attend que le parlement décide de réformer ou pas les procès d’assises pour terrorisme.
Ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne attend que le parlement décide de réformer ou pas les procès d’assises pour terrorisme. - Belga.

Reportage

Une vingtaine de millions d’euros de travaux d’aménagements, 650 parties civiles attendues, une durée de 9 mois prévue et une cinquantaine de policiers mobilisés du début à la fin. Le procès des attentats terroristes du 22 mars 2016 sera celui de la démesure. A un point tel qu’il a fallu le délocaliser. Situé en plein centre de Bruxelles, le palais de justice Poelaert n’offre pas assez de garanties en matière de sécurité. C’est donc au sein de l’ancien siège de l’Otan – rebaptisé Justitia –, à Evere, que les débats auront lieu. Ils commenceront ce lundi 7, à huis clos, avec la première audience de la chambre du conseil qui doit déterminer si les charges retenues contre les inculpés sont suffisantes pour les renvoyer devant un juge du fond.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct