Mode: Un fard dans la nuit

China Machado, premier mannequin non caucasien à apparaître dans le Harper’s Bazaar en 1958.
China Machado, premier mannequin non caucasien à apparaître dans le Harper’s Bazaar en 1958. - The Makeup Museum/Elizabeth Arden

Sale temps pour l’industrie cosmétique. Confinement, déconfinement avec masque, reconfinement : les ventes de rouge à lèvres, de fards à paupières, de mascara, de fonds de teint et de vernis à ongles connaissent leur plus mauvaise année depuis l’Antiquité. Depuis l’Antiquité, oui, puisque, comme se charge de l’apprendre à ses visiteurs le tout nouveau Makeup Museum de New York, il s’agit bien de « l’un des plus anciens rituels humains ».

Inauguré cet automne à deux pas du Whitney Museum, dans le quartier branché du Meatpacking, le musée rend hommage aux plus grands noms du secteur, des « self-made women » comme Elizabeth Arden, Helena Rubinstein, Sally Hansen et leurs confrères Maksymilian Faktorowicz (l’esthéticien polonais à l’origine de la marque Max Factor), Charles Revson (de Revlon) ou Erno Laszlo, le dermatologue qui chouchoutait les peaux de Marylin Monroe et de Greta Garbo…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct