Vifs débats en vue pour le projet de taxe kilométrique bruxelloise

Vifs débats en vue pour le projet de taxe kilométrique bruxelloise
Belga.

Dans les rangs politiques, le projet bruxellois de tarification kilométrique reçoit un accueil qui va du franc courroux à une prise d’acte un peu gênée. Les plus libérés se trouvent du côté du CDH et des libéraux francophones – dans l’opposition à Bruxelles –, où l’on a sorti le canon à critiques. « Choquant », « scandaleux », dit le ministre wallon de l’Economie, Willy Borsus (MR), qui annonce déjà qu’il n’a « pas l’intention de laisser passer ce projet ». Pas plus apaisé, son collègue Jean-Luc Crucke, ministre du Budget, qui voit dans l’idée bruxelloise, même présentée sous forme de projet à soumettre à la concertation, « un croc-en-jambe par-derrière ». « Dans ce dossier, comme dans d’autres, on a le sentiment qu’on nous prend pour des cons, des cochons payeurs. Ça suffit ; les Wallons ne sont pas des paillassons ! » Le message : « Retirez tout ça, commencez par le point zéro. Discutons du fond. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct