Yves Van Laethem: «On ne peut pas encore parler de stabilisation»

Yves Van Laethem: «On ne peut pas encore parler de stabilisation»
Photo News

Les indicateurs continuent toujours d’aller dans la même direction, sans que l’on puisse parler de stabilisation » a annoncé Yves Van Laethem lors du point presse de Sciensano ce vendredi matin. « Il y a un ralentissement de la baisse des contaminations une nouvelle fois. La première explication est que la politique de dépistage a changé et dans ce contexte il est logique que le nombre de cas positifs diagnostiqués est plus important. » Ce ralentissement se voit par ailleurs dans toutes les tranches d’âge et dans toutes les provinces.

« D’autre part, ce ralentissement peut être partiellement influencé par l’augmentation du nombre de cas chez les enfants. Il y a chez les enfants de moins de 10 ans un peu plus de cas qu’au préalable, et ce depuis la réouverture des écoles. » S’il y a une incidence plus élevée de 20 %, ces enfants représentent seulement 3 % des nouvelles infections, a-t-il toutefois précisé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct