Le Grand Oral de Didier Reynders: «S’il le faut, on avancera sans la Hongrie et la Pologne» (vidéo)

Le Grand Oral de Didier Reynders: «S’il le faut, on avancera sans la Hongrie et la Pologne» (vidéo)

Aujourd’hui le grand plan européen pour relancer l’économie est bloqué. Le budget pour les 7 années à venir : à l’arrêt. Et la responsabilité est à aller chercher du côté de la Pologne et la Hongrie qui bloquent l’adoption de ce grand paquet budgétaire de 1.800 milliards d’euros. Les deux pays sont pointés du doigt pour leurs pressions sur la presse, la justice et les minorités notamment. Là, ils font barrage, contrariés par la condition de respecter l’État de droit pour pouvoir bénéficier des fonds européens. Du chantage ? « Oui, on peut l’appeler comme ça, mais on doit constater que le débat sur l’État de droit est maintenant sur la table de toutes les institutions européennes, y compris le Conseil. Alors, c’est vrai, il y a une pression qui se fait, mais toutes les solutions sont possibles. La présidence allemande qui a le dossier en mains – parce qu’elle préside aujourd’hui les institutions européennes – va chercher à convaincre pour avoir un accord des 27.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct