Union européenne: Pologne et Hongrie ne fléchissent pas, malgré une semaine de rebondissements

L’espoir est que le dossier budget/relance se décante avant le sommet européen des 10 et 11 décembre prochains. Et Charles Michel se veut «optimiste».
L’espoir est que le dossier budget/relance se décante avant le sommet européen des 10 et 11 décembre prochains. Et Charles Michel se veut «optimiste». - Reuters

Dans le rapport de force entre la Pologne et la Hongrie et les 25 autres pays de l’UE sur la possibilité de lier l’octroi des fonds européens et le respect de l’état de droit, on aurait pu croire que la semaine qui s’écoule aurait eu un large impact. Que de rebondissements, en effet. D’abord avec les révélations de la participation d’un proche du Premier ministre hongrois, Viktor Orban, l’eurodéputé József Szájer, à une partie fine entre 25 hommes à Bruxelles. Outre la violation des règles de confinement belges, cet événement mettait le gouvernement Orban face à ses contradictions, lui qui n’a fait, avec l’aide de József Szájer, que restreindre les droits fondamentaux des LGTBI+.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct