Bouchikhi, le troisième homme du marathon?

Ce dimanche matin à Valence, il espère bien rallier l’arrivée en moins de 2h11.30, le minimum imposé par World Athletics
Ce dimanche matin à Valence, il espère bien rallier l’arrivée en moins de 2h11.30, le minimum imposé par World Athletics - PhotoNews

Il avait initialement rêvé de terminer sa carrière sur piste, cet été, aux Jeux de Tokyo, où il aurait doublé 5.000 et 10.000 m avant de se tourner vers le marathon, sans doute en novembre, à New York. La crise du covid en a décidé autrement. Dès qu’il a appris le report des JO à 2021, Soufiane Bouchikhi a décrété que sa reconversion ne pouvait plus attendre et il a décidé de tout miser sur une qualification olympique sur 42,195 km dès cette année. Un défi que celui qui a comme principaux faits d’armes une 8e place à l’Euro 2016 et une 6e à l’Euro 2018 sur 10.000 m attaquera ce dimanche matin à Valence, où il espère bien rallier l’arrivée en moins de 2h11.30, le minimum imposé par World Athletics (la fédération internationale d’athlétisme). De quoi rejoindre ainsi Bashir Abdi et Koen Naert dans l’avion pour le Japon. Sous réserve, bien sûr, qu’un autre Belge ne fasse pas mieux que lui d’ici là…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct