Ryanair: le dialogue social bute sur la loi Renault

Selon la CNE, Ryanair profiterait du chaos Covid 19 pour forcer une diminution des salaires (un accord a été trouvé avec les pilotes, sur ce sujet, en Belgique) et les coûts
Selon la CNE, Ryanair profiterait du chaos Covid 19 pour forcer une diminution des salaires (un accord a été trouvé avec les pilotes, sur ce sujet, en Belgique) et les coûts

Dialogue de sourds, ce vendredi, entre syndicat et représentants de la direction de Ryanair. La réunion était prévue mais encore fallait-il s’accorder sur le sujet. Pour Ryanair, c’est simple, il s’agit d’aborder les détails (s’il y en a) et le modus operandi du plan social pour les 177 membres d’équipage que la compagnie irlandaise a décidé de licencier en Belgique sur un total d’environ 500 personnes. C’est ce qu’on appelle la phase 2 de la procédure Renault (licenciement collectif) actionnée en juillet dernier.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct