Procès Charlie: «Nous n’avons entendu que du déni»

Pour Richard Malka, avocat chevronné, qui défend Charlie Hebdo depuis près de 30 ans, cette plaidoirie ne ressemblait à aucune autre.
Pour Richard Malka, avocat chevronné, qui défend Charlie Hebdo depuis près de 30 ans, cette plaidoirie ne ressemblait à aucune autre. - Benoît Peyrucq/ AFP

Les victimes, depuis l’ouverture du procès début septembre, avaient déjà raconté leur calvaire à la barre dans un récit bouleversant. Lors du massacre de Charlie Hebdo, quand ils ont vu mourir leurs amis. Lors de la tuerie de l’hyper cacher, quand ils ont perdu un mari, un frère. Cette fois, alors que le procès-marathon des attentats de janvier 2015 touche à sa fin, c’était au tour des avocats de la partie civile de s’exprimer une dernière fois en leur nom.

Ce vendredi matin, ce sont les défenseurs des rescapés et des familles de victimes de l’hyper cacher qui se sont d’abord relayés devant la cour d’assises spéciale de Paris.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct