Anderlecht, le roi des… nuls

De l’entrée du grand rectangle, Bruno place une frappe que Wellenreuther ne peut arrêter: 2-2.
De l’entrée du grand rectangle, Bruno place une frappe que Wellenreuther ne peut arrêter: 2-2. - Belga

Trois malheureux petits points sur douze, un huitième partage en quinze matches – le record de Pro League- et un énième gaspillage alors qu’il avait tout en main à l’heure de jeu pour signer sa sixième victoire de la saison : Anderlecht n’avance décidément pas.

« Je veux que mon équipe joue avec une envie énorme et que tout le monde puisse le constater. À commencer par nos supporters. » Vincent Kompany avait, cette fois, été entendu par ses joueurs. Ceux-ci ont affiché de la bonne volonté, vendredi soir à Waregem, mais même l’envie et la « grinta » ne suffisent pas à cet Anderlecht-là pour passer une soirée tranquille chez la plus faible équipe du championnat à domicile.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct