John Lennon, un garçon dans le vent

John Lennon et sa femme Yoko Ono, le 17 mai 1971, à Cannes. © AFP.
John Lennon et sa femme Yoko Ono, le 17 mai 1971, à Cannes. © AFP.

I ’m shot  ». Quatre des 5 balles que lui destinait Mark Chapman ont été se planter dans le corps de John Lennon, ce 8 décembre 1980. L’ex-Beatles s’écroule, à l’entrée du Dakota Building à New York, sous les yeux du portier du bâtiment. Transporté séance tenante à l’hôpital, il meurt une petite vingtaine de minutes plus tard. Un rêve se brise, une décennie se fracasse.

Pour Anton Winter aussi, c’est un espoir qui s’éteint, celui de convier la star dans l’émission qu’il produit et d’organiser la réunion à laquelle la planète entière aspire des Fab Four. McCartney n’est pas contre, Ringo non plus. Quant à John, il a donné son accord il y a des semaines déjà. L’idée tient d’ailleurs plutôt la route, alors qu’il vient de publier l’album Double Fantasy, dont il assure avec Yoko Ono la promotion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct