«They used to sing»: les chants de la Terre, incontournable et envoûtant

The Invisible (part two).
The Invisible (part two). - d.r.

Elle était récemment présente à Enghien pour la biennale d’art contemporain ( Miroirs III – De terre et de ciel ) et à Saint-Gilles dans le cadre du parcours d’artistes, en collaboration avec le Musée d’Ixelles ( I feel really awake ). C’est à présent dans une galerie ixelloise qu’expose Lucile Bertrand (1960), plasticienne franco-belge sensible autant que protéiforme, dont l’œuvre creuse depuis vingt ans son sillon avec force, acuité et une grande cohérence. Ce premier « solo show » chez Irène Laub est d’une qualité muséale, placé sous la houlette de Georges Perec ( Espèces d’espaces ) et Vinciane Despret ( Habiteren oiseau

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct