Lettre du Brexit: Lionel Barber, mémorialiste du «Financial Times»

Lionel Barber est sans conteste l’un des plus chevronnés, des plus assidus et des plus sagaces observateurs de la politique et de l’économie mondiales.
Lionel Barber est sans conteste l’un des plus chevronnés, des plus assidus et des plus sagaces observateurs de la politique et de l’économie mondiales. - EPA

Dès potron-minet, l’existence de l’auteur de cette chronique est rythmée par la lecture du Financial Times. Le premier cahier généraliste du célèbre quotidien aux pages saumon est lent à parcourir, mais pas autant que la seconde partie consacrée à la micro-économie et aux marchés. Je décortique et dissèque soigneusement les articles, éditoriaux et commentaires de cette institution aussi incontournable pour les traders que la fille dévêtue de la page trois du Sun

Le seul fait que Lionel Barber décide de vider le sac de ses souvenirs ne peut que faire saliver. Directeur de la rédaction du FT entre 2006 et janvier 2020, il est sans conteste l’un des plus chevronnés, des plus assidus et des plus sagaces observateurs de la politique et de l’économie mondiales. Tous les dirigeants de la planète ont défilé devant le diplômé en langues modernes de l’université d’Oxford qui a fait toute sa carrière au sein du célèbre journal des affaires.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct