Projet Cartel: des armes de la FN sur des scènes de crime au Mexique

Águila, un des armuriers du cartel de Sinaloa, porte en bandoulière un fusil modifié.
Águila, un des armuriers du cartel de Sinaloa, porte en bandoulière un fusil modifié. - Forbidden Stories.

Victor Fernando Chavez au mois de février, Maria Elena Ferral en mars, Jorge Miguel Avalos en mai puis Pablo Morrugares, Julio Valdivia Rodriguez, Arturo Alba Medina et Israel Vazquez Rangel : selon le décompte de Reporters sans Frontières, sept journalistes mexicains ont été tués depuis le début de l’année. Davantage que n’importe où dans le monde. Et au moins 86 des 119 membres de la presse tués au Mexique depuis 2000, rapporte l'analyse des 20 derniers rapports de l’ONG pour la protection des journalistes CPJ, l’ont été par arme à feu.

Une violence endémique qui touche sans discernement toute la population et qui s’explique pour partie par ces centaines de milliers d’armes qui nourrissent depuis des années les militaires, la police et les cartels mexicains.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct