Le jet privé qui n’a pas coûté un euro

 Le jet privé qui n’a pas coûté un euro

D ans notre tour d’horizon des grandes fortunes belges qui sont passées par le service de ruling luxembourgeois pour négocier (et conclure) des arrangements fiscaux, c’est aujourd’hui au tour du Baron Albert Frère d’être sous les feux de la rampe. Ou plutôt au tour du holding financier GBL (Groupe Bruxelles Lambert) qu’il co-détient avec la famille canadienne Desmarais. Un holding qui, par sa taille, est le deuxième plus important d’Europe avec une capitalisation boursière de plus de 12 milliards d’euros. Il fait d’ailleurs partie de l’indice Bel 20.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct