Affaire Mawda: la défense écartelée entre les deux procès

Les problèmes liés au fait que deux procès sont organisés au même moment, à Mons et Liège, autour du même contexte de faits, ont été largement évoqués ce mercredi.
Les problèmes liés au fait que deux procès sont organisés au même moment, à Mons et Liège, autour du même contexte de faits, ont été largement évoqués ce mercredi.

Une peine de cinq ans de prison a été requise, ce mercredi au tribunal correctionnel de Liège, à l’encontre de Jargew, 20 ans, chauffeur présumé de la camionnette dans laquelle la petite Mawda, deux ans, avait embarqué avec ses parents et son frère, la nuit du 16 au 17 mai 2018. Rasol, 27 ans, et Talib, 21 ans, sont suspectés d’avoir également officié comme passeurs : des peines de quatre ans pour le premier, et trois ans pour le second, ont été réclamées à leur encontre. Ces trois prévenus sont détenus, mais trois autres Irakiens seront jugés par défaut. Deux d’entre eux risquent deux ans de prison, et le troisième 18 mois. Rappelons qu’il y a 15 jours à Mons, 10 ans ont déjà été requis contre Jargew et sept ans contre Rasol.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct