LuxLeaks: comment le Luxembourg dribble le fisc belge

 LuxLeaks: comment le Luxembourg dribble le fisc belge

Vingt-six sociétés belges, parmi lesquelles la Banque Degroof, le Groupe Bruxelles Lambert ou Dexia mais aussi des centaines de sociétés d’envergure internationale comme Pepsi, Ikea ou FedEx ont conclu avec l’administration fiscale du Luxembourg des accords secrets leur permettant de sabrer dans leurs charges fiscales moyennant une présence toute symbolique au Grand-Duché. Ces sociétés ont transféré des centaines de milliards d’euros via le Luxembourg et évité de payer des milliards d’euros de taxes, révèle l’étude de presque 28.000 pages de documents fiscaux confidentiels disséqués par une équipe de plus de 80 journalistes établis dans 26 pays.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct