Mon «Royaume» pour un film! Claude Schmitz crée un objet hybride

Lucie Debay: «Quand on réfléchit trop, ça ne donne pas la même chose que quand c’est instinctif, spontané.»
Lucie Debay: «Quand on réfléchit trop, ça ne donne pas la même chose que quand c’est instinctif, spontané.» - Claude Schmitz.

Bric-à-brac de décor en carton-pâte, accessoires négligemment éparpillés... tout, dans le foutoir jonchant le plateau du Théâtre de Liège, en ce brumeux matin de novembre, évoque un théâtre à l’abandon. Réalité ou fiction ? Bien malin celui qui oserait trancher. «  A la base, quand j’ai imaginé Un Royaume, avant le confinement, l’intrigue se passait dans un théâtre abandonné  », se souvient l’auteur et metteur en scène Claude Schmitz. Forcément, revenir aujourd’hui travailler sur ce même projet dans un Théâtre de Liège véritablement coupé du monde, prend un écho particulier, comme si la réalité avait rattrapé la fiction.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct