Blanchiment: la justice n’a pas les armes pour lutter

Blanchiment: la justice n’a pas les armes pour lutter

On pourrait faire dire tout et son contraire au dernier rapport du Gafi – principale instance internationale de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme – que nos confrères du Tijd ont partagé avec nous dans le cadre de la collaboration sur le dossier SwissLeaks.

Dans les deux premiers points de ce document qui évalue, en 200 pages, les pratiques belges anti-blanchiment et anti-terrorisme, on peut par exemple lire que « le cadre juridique de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme doit être adapté » , ou encore que « la compréhension (belge) des risques est fragmentée et incomplète » . Mais de là à conclure que la Belgique est un cancre en matière de lutte contre le blanchiment et le financement terroriste, il y a un pas à ne pas franchir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct