«Les ennemis de l’intérieur»: les acquis sociaux sont plus fragiles que les acquisitions boursières

 «Les ennemis de l’intérieur»: les acquis sociaux sont plus fragiles que les acquisitions boursières

À l’heure où le scandale HSBC éclate en plein jour, l’obscénité de l’attitude des créanciers et leur acharnement à défendre le diktat de l’impérieux remboursement de toute dette deviennent de plus en plus flagrants.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct