Boko Haram revendique l’enlèvement de centaines de lycéens au Nigeria

Photo d’une salle de classe vide après une attaque de Boko Haram en février 2018
Photo d’une salle de classe vide après une attaque de Boko Haram en février 2018 - Reuters

Abubakar Shekau, leader du groupe jihadiste de Boko Haram a revendiqué l’enlèvement de centaines de lycéens dans le nord-ouest du Nigeria dans un message vocal de propagande, diffusé mardi matin. «Je suis Abubakar Shekau et nos frères sont derrière l’enlèvement à Katsina», annonce le chef de file, qui avait été responsable de l’enlèvement de 276 lycéennes à Chibok en 2014, déclenchant une vague d’indignation mondiale.

Au moins 333 adolescents sont toujours portés disparus depuis l’attaque de leur lycée dans l’Etat de Katsina, dans le nord-ouest du Nigeria, à des centaines de kilomètres du territoire de Boko Haram, qui opère habituellement dans le nord-est du pays, autour du lac Tchad. Plus d’une centaine d’hommes armés à moto ont attaqué dans la nuit de vendredi à samedi cette école rurale située dans la ville de Kankara. Des centaines d’adolescents ont fui dans la brousse pour s’y cacher.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct