Coronavirus: la police fondra sur les organisateurs de «lockdown parties»

Le procureur général Ignacio De La Serna.
Le procureur général Ignacio De La Serna. - Photo News.

C’est peu dire que la police a très peu apprécié la multiplication de « lockdown parties », parfois avec un tel nombre de participants que cela frisait la provocation. Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne avait très vite dit son intention d’augmenter les peines pour les contrevenants. C’est chose faite, depuis ce mardi.

Le collège des procureurs généraux a décidé d’augmenter les peines. Pour les organisateurs, le tarif de la transaction passe de 750 euros à 4.000 euros. Et pour les participants, l’amende s’élève désormais à 750 euros, au lieu de 250. Le parquet pourra aussi décider de refuser aux suspects le bénéfice de la transaction, et citer directement les personnes devant le tribunal. Ils s’exposeront alors à une condamnation pénale et son inscription au casier judiciaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct