Coronavirus: les chiffres ont tendance à basculer du mauvais côté (infographie)

L’augmentation du nombre de tests (+10,4%), surtout en Flandre, et notamment sur les personnes asymptomatiques et de retour de voyage a un impact sur le nombre de contaminations (+8%) découvertes.
L’augmentation du nombre de tests (+10,4%), surtout en Flandre, et notamment sur les personnes asymptomatiques et de retour de voyage a un impact sur le nombre de contaminations (+8%) découvertes. - AFP.

La Belgique se trouve actuellement en équilibre sanitaire très instable. En baisse depuis plusieurs semaines grâce aux mesures de confinement progressivement allégées, les chiffres se sont lentement stabilisés et donnent à présent des indices de détérioration persistants. En d’autres termes, nous sommes en train de basculer du mauvais côté.

Tout ceci n’est pas encore dramatique, ni même irréversible, mais suffisamment préoccupant pour retenir toute l’attention des autorités politiques et sanitaires. Ce mercredi, le nombre de contamination moyen sur une semaine a atteint 2.343 cas. Par rapport à la semaine passée, l’augmentation est de 8,3 %, alors qu’elle n’était encore que de 6 % la veille. Le fameux taux de reproduction atteint actuellement une valeur médiane de 0,977 alors qu’on sait que, quand il dépasse l’unité, la pandémie peut à nouveau s’emballer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct