Attentats de Bruxelles: les terroristes voulaient frapper le week-end de Pâques

© EPA
© EPA

Lorsque Najim Laachraoui, Khalid El Bakraoui et l’homme au chapeau déclenchent les détonateurs et font exploser leurs bagages, le mardi 22 mars à 7h58, le hall des départs de Brussels Airport est déjà bondé.

Les kamikazes tuent 16 personnes et en blessent des dizaines d’autres tandis que leur complice prend la fuite. Un bilan (partiel) déjà très lourd mais qui aurait pu être plus dramatique encore si les terroristes avaient mis leur plan initial à exécution.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct