Pascale Seys au «Soir»: «La vie n’est qu’un passage. Le panache, c’est de s’en tracer un beau»

Pascale Seys: «Permettre aux questions de demeurer ouvertes.»
Pascale Seys: «Permettre aux questions de demeurer ouvertes.» - Martin Godfroid.

Entretien

N’espérez pas dénicher des recettes pour (mieux) vivre dans le dernier livre de Pascale Seys. C’est une philosophe, hors norme peut-être, mais ce n’est pas une vendeuse du bien-vivre-en-kit. En fait, elle se contente de s’interroger et de questionner le monde, avec l’aide des animaux comme dans les fables et des écrivains et des philosophes, et c’est beaucoup. Ça nous appelle à faire de même, en enfourchant les chevaux qu’elle nous offre pour oser nous poser des questions, pour regarder plus loin, pour nous diriger vers des contrées lointaines et « explorer une dimension supérieure », comme dit notre éditorialiste en chef Béatrice Delvaux dans sa préface. Nous l’avons rencontrée, par téléphone, corona oblige.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct