Contamination au coronavirus: «Pourquoi se fixe-t-on tellement sur le télétravail?»

Des ouvriers au personnel des magasins, il y a toujours 55% des travailleurs qui ne peuvent pas télétravailler. © Belga / Hatim Kaghat.
Des ouvriers au personnel des magasins, il y a toujours 55% des travailleurs qui ne peuvent pas télétravailler. © Belga / Hatim Kaghat.

Le télétravail est obligatoire et des contrôles seront effectués afin d’en vérifier le respect, avec menace d’amendes « sévères » à la clé. Telle est l’une des mesures-phares, certes rapidement résumée, énoncée par le Premier ministre à l’issue du Comité de concertation. Une mesure qu’il justifie par le constat que « le respect de cette règle s’essouffle un petit peu : c’est dangereux pour la circulation du virus entre le domicile et le lieu de travail. »

Cette annonce réjouit tant la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) que l’Union wallonne des entreprises (UWE) qui n’ont de cesse d’insister auprès de leurs membres pour que cette mesure soit respectée strictement. Mais il n’en reste pas moins que c’est aussi l’incompréhension qui y règne quand on entend dire que le télétravail n’est pas respecté et serait une des causes de l’augmentation du nombre de cas de personnes positives au coronavirus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct