La N-VA tourne le dos au Belang, avec 2024 en perspective

Bart De Wever veut donner entre autres donner des gages aux francophones. © Belga.
Bart De Wever veut donner entre autres donner des gages aux francophones. © Belga.

ANALYSE

Si je dois choisir entre cesser la politique et (travailler avec le Vlaams Belang), j’arrête immédiatement ». Les propos de Bart De Wever confiés à Humo, ce week-end, ne sont pas passés inaperçus. Ils confirment une attitude affichée par les nationalistes flamands depuis quelques mois. Un changement radical par rapport à la démarche initiée au lendemain des élections, quand Bart De Wever, formateur du gouvernement régional, s’était entretenu avec son homologue, Tom Van Grieken. La raison de ce revirement : l’attitude des conseillers communaux anversois du Belang qui, aux yeux du président de la N-VA, démontre que le parti reste xénophobe et n’a donc pas changé. Une prise de conscience tardive qui peut également s’expliquer par des motivations stratégiques.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct