De crainte d’une mutation du virus, l’Europe insularise l’Angleterre

La gare londonienne de Waterloo était déjà fort déserte ce dimanche.
La gare londonienne de Waterloo était déjà fort déserte ce dimanche. - AFP.

Le spectre d’un « hard Brexit » n’avait jamais été aussi perceptible. Cela n’a pas empêché l’épidémie de coronavirus d’accélérer la tendance, ce week-end. Le Premier ministre belge, Alexander De Croo (Open VLD), a décidé d’interdire les vols en provenance du Royaume-Uni, après les annonces de la découverte d’une nouvelle souche du covid-19 repérée à Londres et dans le sud du pays. Nouvelle souche dont une des particularités serait d’être plus infectieuse.

L’interdiction de vol prenait cours dimanche à minuit et durera au moins 24 heures. Une réévaluation de la mesure sera donc opérée ce lundi. Le conseil des ministres restreint a pris cette décision dimanche matin « pour laisser cette mutation du virus à l’étranger », a confirmé le vice-Premier ministre Georges Gilkinet (Ecolo) sur RTL-TVI, estimant que la nouvelle souche détectée était « plus dangereuse car plus contagieuse ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct