lesoirimmo

La Wallonie fait cavalier seul pour privatiser son hippodrome

L’hippodrome de Ghlin offre des installations appréciées du public turfiste.
L’hippodrome de Ghlin offre des installations appréciées du public turfiste. - AVPress.

Unique outil du genre en Wallonie, l’hippodrome de Ghlin, près de Mons, est à vendre. On se dit que ce site doit valoir une petite fortune : unanimement apprécié par le milieu des courses, il s’étend sur vingt hectares, dont deux pistes de haut niveau, une tribune, une centaine de box pour les chevaux, idéalement situé à quelques foulées de l’autoroute.

Mais il n’est pas question de cela, l’affaire est plus subtile. Via la Sogepa, la Wallonie est actionnaire à 75,5 % de la société anonyme qui administre le site depuis une vingtaine d’années. Elle est à l’origine du projet avec le soutien des fonds européens. En réalité, le gouvernement régional a décidé de vendre ses 1.167 parts. La valeur comptable de l’entreprise est de l’ordre de 2,6 millions d’euros. L’affaire devrait donc se conclure aux alentours de 2 millions (75 % du capital). Bonne affaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct