Coronavirus, Brexit: l’impossible exercice d’équilibriste de Boris Johnson

Les rayons des légumes et des fruits importés (en particulier agrumes, choux fleurs, salades et brocolis) ont été vidés par une clientèle anxieuse.
Les rayons des légumes et des fruits importés (en particulier agrumes, choux fleurs, salades et brocolis) ont été vidés par une clientèle anxieuse. - EPA.

Il y a de l’aigle chez Boris Johnson. Dans sa manière de porter la tête, de fixer le regard et quelque morgue impériale proche de l’idée que se font de l’architecte en chef du Brexit ses pires détracteurs. Mais c’est un volatile à deux têtes, qu’il ne montre jamais simultanément. Sa personnalité véritable est beaucoup plus opportuniste, moins tranchée, plus accommodante, comme le montre son revirement sur les congés de Noël à la suite de l’aggravation de la pandémie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct