En Ouganda, un camp de réfugiés se transforme en une ville nouvelle

En Ouganda, un camp de réfugiés se transforme en une ville nouvelle

REPORTAGE

Ici, on ne vend que des oignons, du charbon de bois et des tongs dépareillées. Pourtant, le marché local, tout comme les écoles, les hôpitaux, les églises et les mosquées, tous construits en briques, fait la fierté du plus grand camp de réfugiés d’Afrique. En fait, malgré leurs dimensions réduites et leur mauvais état, ces bâtiments sont le résultat d’une expérience révolutionnaire en matière d’urbanisme, qui a transformé le camp de réfugiés de Bidi Bidi, situé dans le nord de l’Ouganda, en une ville. Depuis 2016, elle accueille 280.000 personnes, toutes fuyant les violences ethniques qui touchent le Soudan du Sud voisin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct