Vaccins: un défi principalement logistique pour les hôpitaux

Vaccins: un défi principalement logistique pour les hôpitaux
AFP.

A partir de la semaine du 4 janvier, quarante hôpitaux répartis dans tout le pays vont servir de hub logistique pour la distribution du vaccin de Pfizer. Ils vont stocker les vaccins qui leur seront livrés par la firme pharmaceutique dans des congélateurs à -70º et, en fonction des commandes passées par les maisons de repos de leur région, décongeler le nombre de doses nécessaires, conditionner les flacons dans des boîtes et envoyer le tout à bonne destination en faisant appel à une société de transport spécialisée. Pour pouvoir assumer ce rôle, plusieurs hôpitaux ont dû investir dans des congélateurs ultra-basse température. C’est le cas par exemple de Vivalia, l’intercommunale de soins de santé de la province du Luxembourg, qui a dû en acheter trois pour ses trois hôpitaux « hub » (Marche, Libramont et Arlon). Dont coût ? 45.000 euros. Les hôpitaux vont aussi devoir mobiliser du personnel pour cette tâche. La phase de décongélation du vaccin demande peu de manipulations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct