Il réclamait la transparence? Il risque cinq ans de prison

Il réclamait la transparence? Il risque cinq ans de prison

Alors que le pouvoir chinois s’est lancé officiellement dans une croisade anticorruption ciblant les membres du Parti communiste, les citoyens qui ont décidé eux aussi de se battre pour cette cause font l’objet d’une stricte répression.

Ce mercredi s’est ouvert à Pékin le procès de Xu Zhiyong, avocat et fondateur du mouvement des Nouveaux Citoyens: ce groupement a appelé les dirigeants communistes à faire preuve de transparence en publiant la liste de leurs avoirs. Une proposition a priori pleine de bon sens – encore plus à la lecture de l’enquête Chinaleaks…

Mais les revendications de Xu Zhiyong et de ses camarades n’ont pas plu: il risque une peine de 5 ans de prison pour « rassemblement illégal visant à subvertir le pouvoir politique». Xu Zhiyong avait prôné une mobilisation citoyenne pour obtenir plus de transparence des mandataires publics. Il avait été arrêté en août 2012 pour avoir organiséune manifestation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct