Vincent Vanasch: «J’ai compris que je n’étais pas invincible»

@News
@News

Rien n’a finalement tourné comme attendu durant ces 12 derniers mois pour le triple meilleur gardien du monde (2017, 2018 et 2019). Tous les éléments semblaient pourtant alignés pour vivre une année riche en défis et en émotions mais la réalité a été bien différente. Le Bruxellois (33 ans) souhaitait d’abord effectuer des adieux en grande pompe au Waterloo Ducks en fêtant, si possible, un nouveau titre avec le club brabançon. Il avait ensuite comme seule et unique ambition avec les Red Lions de remporter l’or olympique à Tokyo durant l’été avant de réussir, rapidement, à faire l’unanimité sous les couleurs du Rot-Weiss Cologne, où il évoluera normalement jusqu’aux Jeux de Paris. Mais avec la pandémie mondiale, tout a basculé en mars dernier. La compétition en division d’honneur a été arrêtée. Les JO ont été reportés. En septembre, Vincent s’est blessé à l’ischio l’empêchant de commencer le championnat allemand avant de se retrouver affaibli comme jamais par le coronavirus ! Mais le plus célèbre numéro 21 du Royaume a rebondi. Vite.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct